• Téléphone

    022 348 35 68

  • Ouvert aujourd'hui

    08:00 à 19:00

  • Adresse

    Chemin De-La-Montagne 136, 1224 Chêne-Bougeries

Produit bien ajouté au panier

Vue

Quantité maximale atteinte

icon-error

Ce produit n'est pas disponible

icon-error

Connexion

Inscription

* Champs obligatoires

Récupération du mot de passe

BURGERSTEIN Vitamine C capsules retard 500mg 100 Pièces
BURGERSTEIN

BURGERSTEIN Vitamine C capsules retard 500mg 100 Pièces

Pharmacode: 6739189

29.10 CHF

Livraison en 24h

Image 360°, vous pouvez tourner ou zoomer

Qu’est-ce que le Burgerstein Vitamin C retard et quand est-il utilisé?


Burgerstein Vitamin C retard contient comme principe actif de la vitamine C pure (acide ascorbique). La vitamine C intervient par le biais de divers mécanismes dans un grand nombre de processus métaboliques de nécessité vitale. Burgerstein Vitamin C retard est administré pour traiter et prévenir des états carentiels en vitamine C. La formule en pellets dans Burgerstein Vitamin C retard assure une libération continue et égale de vitamine C durant 8–24 heures. On ne sait pas encore à ce jour si ce procédé joue un rôle sur l’action. Ces capsules sont instaurées pour traiter et prévenir des états carentiels en vitamine C, tels que le scorbut et ses phases préliminaires. Dans les maladies ou dans les conditions suivantes, les besoins en vitamine C peuvent être augmentés et/ou exiger une administration complémentaire:


saignements des gencives (gingivorragies) lors de déficit en vitamine C;


guérison d’une plaie, par exemple après une extraction dentaire;


opérations;


maladies infectieuses;


maladies dues au refroidissement;


troubles de l’absorption après l’ablation de l’estomac (gastrectomie) ou après des affections gastro-intestinales;


tabagisme;


grossesse et allaitement;


traitement par des antibiotiques;


epuration sanguine (dialyse).


 + d'informations

Information patient approuvée par Swissmedic

Burgerstein Vitamin C retard

Antistress AG Gesellschaft für Gesundheitsschutz

OEMéd

Qu’est-ce que le Burgerstein Vitamin C retard et quand est-il utilisé?

Burgerstein Vitamin C retard contient comme principe actif de la vitamine C pure (acide ascorbique). La vitamine C intervient par le biais de divers mécanismes dans un grand nombre de processus métaboliques de nécessité vitale. Burgerstein Vitamin C retard est administré pour traiter et prévenir des états carentiels en vitamine C. La formule en pellets dans Burgerstein Vitamin C retard assure une libération continue et égale de vitamine C durant 8–24 heures. On ne sait pas encore à ce jour si ce procédé joue un rôle sur l’action. Ces capsules sont instaurées pour traiter et prévenir des états carentiels en vitamine C, tels que le scorbut et ses phases préliminaires. Dans les maladies ou dans les conditions suivantes, les besoins en vitamine C peuvent être augmentés et/ou exiger une administration complémentaire:

saignements des gencives (gingivorragies) lors de déficit en vitamine C;

guérison d’une plaie, par exemple après une extraction dentaire;

opérations;

maladies infectieuses;

maladies dues au refroidissement;

troubles de l’absorption après l’ablation de l’estomac (gastrectomie) ou après des affections gastro-intestinales;

tabagisme;

grossesse et allaitement;

traitement par des antibiotiques;

epuration sanguine (dialyse).

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement?

Etant donné que l’organisme humain ne peut pas synthétiser la vitamine C, il est nécessaire de la fournir avec l’alimentation. Les légumes et les fruits sont riches en vitamine C, notamment les agrumes tels que les oranges, les citrons et les pamplemousses. De grandes quantités de vitamine C se trouvent également dans le foie et les reins, mais pas dans la viande, les céréales et les produits laitiers. Le fait de cuire, de laver à grande eau, de tenir au chaud et de conserver (même dans le congélateur) peuvent diminuer de manière importante la teneur en vitamine C.

Ce médicament contient environ 65 mg de glucides assimilables par capsule. Burgerstein Vitamin C retard convient donc aux diabétiques.

Les diabétiques qui testent eux-mêmes le sucre urinaire devraient renoncer à prendre les capsules de Burgerstein Vitamin C retard quelques jours avant le test, car la vitamine C influe sur le résultat.

Quand Burgerstein Vitamin C retard ne doit-il pas être utilisé?

Vous devriez arrêter de prendre les capsules de Burger­stein Vitamin C retard si vous présentez des réactions allergiques à l’un des composants du produit.

Si vous souffrez de calculs rénaux avec excrétion simultanée d’acide oxalique, d’une maladie de stockage du fer ou d’un excès d’acide urique, il est déconseillé de prendre les capsules Burgerstein Vitamin C retard.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Burgerstein Vitamin C retard?

Les patients souffrant de calculs rénaux ne doivent prendre plus de 500 mg de vitamine C par jour qu’avec l’accord du médecin.

Veuillez informer votre médecin, votre pharmacien ou votre droguiste, si vous souffrez d’une autre maladie, si vous êtes allergique ou si vous prenez déjà d’autres médicaments (même en automédication!).

Burgerstein Vitamin C retard peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement?

Il n’existe aucun indice des risques encourus lors de la prise de vitamine C durant la grossesse ou l’allaitement.

Comment utiliser Burgerstein Vitamin C retard?

Sauf avis contraire du médecin:

Adultes et adolescents de plus de 12 ans: La posologie recommandée en cas d’états carentiels est de 1 à 2 capsules par jour et lors de maladies dues au refroidissement, la dose journalière est de 2 capsules.

Burgerstein Vitamin C retard n’est pas indiqué chez les enfants de moins de 12 ans.

Les capsules doivent être avalées sans être croquées avec beaucoup d’eau ou de jus.

Veuillez vous conformer au dosage figurant sur la notice d’emballage ou prescrit par votre médecin. Si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte, veuillez vous adresser à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre droguiste.

Quels effets secondaires Burgerstein Vitamin C retard peut-il provoquer?

Les effets secondaires suivants peuvent se manifester lors de la prise de Burgerstein Vitamin C retard: des doses très élevées (4–5 g et plus) peuvent occasionnellement provoquer une diarrhée légère ou une élimination d’urine plus fréquente. La formation de calculs rénaux à la suite de la prise de doses élevées de vitamine C durant une longue période n’est pas à craindre selon les dernières données.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnées dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien ou votre droguiste.

A quoi faut-il encore faire attention?

Burgerstein Vitamin C retard doit être gardé dans son emballage bien fermé, hors de portée des enfants et à température ambiante (15–25 °C). Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin, votre pharmacien ou votre droguiste, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Burgerstein Vitamin C retard?

1 capsule avec libération retardée du principe actif contient:

Principe actif: Vitamine C 500 mg.

Excipients: Excip. pro caps. ret.

Numéro d’autorisation

44259 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Burgerstein Vitamin C retard? Quels sont les emballages à disposition sur le marché?

En vente sans ordonnance en pharmacies et drogueries.

En emballages de 30 et 100 capsules.

Titulaire de l’autorisation

Antistress SA, Société pour la protection de la santé, 8640 Rapperswil-Jona.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en novembre 2006 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Information professionnelle approuvée par Swissmedic

Burgerstein Vitamin C retard

Antistress AG Gesellschaft für Gesundheitsschutz

OEMéd

Composition

Principe actif: Acidum ascorbicum 500 mg (sous forme de pellet).

Excipients: excip. pro caps. ret.

Ce médicament contient environ 65 mg de glucides assimilables par capsule. Burgerstein Vitamin C retard convient aux diabétiques.

Forme galénique et quantité de principe actif par unité

1 capsule avec libération retardée de 500 mg d’acide ascorbique.

Indications/Possibilités d’emploi

Substitution de vitamine C dans des situations de besoins accrus ou de risque plus élevé de carence:

Prophylaxie et thérapie d’états carentiels tels que le scorbut, le pré-scorbut et la maladie de Moeller-Barlow.

Dans les conditions suivantes, les besoins en vitamine C peuvent être augmentés et/ou une supplémentation est nécessaire:

  • Gingivorragies lors de carence en vitamine C.
  • Guérison d’une plaie, par exemple après extraction dentaire.
  • Interventions chirurgicales.
  • Maladies dues au refroidissement.
  • Maladies infectieuses.
  • Troubles de l’absorption (gastroentéropathie), gastrectomie.
  • Tabagisme.
  • Grossesse et allaitement.
  • Patients sous hémodialyse.
  • Antibiothérapie.

Posologie/Mode d’emploi

Adultes et adolescents à partir de 12 ans

Le dosage recommandé est de 1 à 2 capsules par jour lors d’états carentiels. Pour couvrir des besoins accrus, 1 capsule par jour suffit en règle générale.

Maladies dues au refroidissement: 2 capsules par jour.

Burgerstein Vitamin C retard n’est pas indiqué pour les enfants de moins de 12 ans. Les capsules doivent être avalées, sans être croquées, avec beaucoup d’eau.

Contre-indications

Hypersensibilité par rapport au principe actif ou à l’un des excipients conformément à la composition.

Burgerstein Vitamin C retard ne doit pas être utilisé en présence d’une néphrolithiase avec oxalurie, en cas de pH urinaire acide ou physiologique, chez des patients présentant une urémie et une hémochromatose.

Mises en garde et précautions

La vitamine C peut contribuer à une élévation de l’absorption du fer. La prudence est par conséquent de mise en présence de maladies de stockage du fer, d’hémochromatose ou de pathologies telles qu’une bêta-thalassémie.

Interactions

Les contraceptifs oraux compromettent le status de la vitamine C, par le biais d’une oxydation accrue, probablement en rapport avec l’augmentation des taux de la céruloplasmine.

Les corticostéroïdes augmentent les oxydations.

La calcitonine entraîne une plus grande consommation de vitamine C.

Les salicylates inhibent le transport actif à travers la paroi intestinale.

La tétracycline inhibe le métabolisme intracellulaire et la réabsorption tubulaire.

L’acide acétylsalicylique, les barbituriques et la tétracycline augmentent l’élimination urinaire de la vitamine C.

Grossesse/Allaitement

Il n’existe aucun indice d’un risque encouru durant la grossesse et l’allaitement lorsque les doses recommandées sont respectées. Aussi, Burgerstein Vitamin C retard peut être pris durant la grossesse et l’allaitement.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Burgerstein Vitamin C retard n’exerce aucune influence sur l’aptitude à la conduite ou à l’utilisation de machines.

Effets indésirables

La prise de fortes doses de vitamine C peut provoquer occasionnellement une diarrhée légère et/ou un effet diurétique. Selon les dernières connaissances, il ne faut pas s’attendre à la formation de calculs oxaliques lors de l’administration à long terme de vitamine C à hautes doses.

Surdosage

A l’emploi de doses unitaires supérieures à 4–5 g et presque toujours pour des doses >10 g, on observe occasionnellement des diarrhées osmotiques transitoires associées aux symptômes abdominaux habituels. Le traitement consiste à réduire la dose de vitamine C et à soigner les symptômes.

Propriétés/Effets

Code ATC: A11GA01

Mécanisme d’action/Pharmacodynamie

L’acide ascorbique forme avec l’acide déhydroascorbique, son métabolite également actif sur le plan biologique, un système d’oxydoréduction réversible qui participe à un grand nombre de réactions enzymatiques et qui constitue la base du spectre d’action de la vitamine C.

L’importance de l’acide ascorbique pour l’organisme humain se reconnaît au maximum dans les manifestations cliniques du scorbut, maladie par carence en vitamine C. L’acide ascorbique détient une fonction clé dans la transformation de la proline en hydroxyproline, activité sur laquelle repose le développement d’un collagène fonctionnellement actif. Les symptômes observés dans le scorbut tels qu’un retard de cicatrisation des plaies, des troubles de la croissance osseuse, un accroissement de la fragilité vasculaire et une altération de la formation de la dentine, sont la conséquence d’une altération de la formation de collagène. Des suppléments de vitamine C accélèrent la guérison de plaies après des extractions dentaires et diminuent le risque de douleurs maxillaires et d’autres complications.

La faiblesse musculaire, autre signe d’une carence en vitamine C, s’explique par une diminution de la synthèse de la carnitine. On sait que la carnitine joue un rôle important dans le transport d’acides gras dans les mitochondries, et ce faisant, dans la libération d’énergie. La présence de quantités suffisantes de vitamine C est nécessaire pour la biosynthèse de la carnitine à partir de certaines protéines comportant la lysine et la méthionine. Un déficit en carnitine dans les muscles peut donc être un signe précoce d’une carence en vitamine C.

C’est un fait incontesté que des taux élevés de cholestérol représentent un facteur de risque d’athérosclérose. On a pu montrer chez l’animal que l’acide ascorbique est nécessaire pour transférer le cholestérol dans les sels biliaires non athérogènes.

Chez l’homme, certains indices ont fait penser que des apports insuffisants en acide ascorbique s’accompagnent d’une élévation des taux de cholestérol et qu’une supplémentation en acide ascorbique peut normaliser ces taux, peut-être par un abaissement sélectif des fractions du cholestérol athérogène, respectivement du VLDL et LDL.

La teneur des surrénales en acide ascorbique traduit le rôle important de la vitamine C dans la synthèse des cathécolamines. La transformation de l’adrénaline en noradrénaline est donc dépendante de l’acide ascorbique. L’acide ascorbique participe de ce fait à la régulation du système nerveux végétatif. La vitamine C stimule la synthèse du cortisol. Lors d’une carence en vitamine C, il se produit une moindre libération de glucocorticoïdes, ce qui s’accompagne d’une moins bonne maîtrise du stress.

Une fonction importante de l’acide ascorbique est l’inactivation des radicaux libres qui peuvent détruire les membranes cellulaires par une peroxydation des lipides. Cette fonction est particulièrement connue au niveau de l’oeil où l’acide ascorbique empêche la formation photochimique de radicaux d’oxygène qui peuvent léser la rétine.

Lors d’une augmentaiton de l’exposition aux polluants environnementaux, l’action antioxydante de la vitamine C peut réduire les effets dommageables des radicaux libres.

La vitamine C participe à une détoxication de divers polluants environnementaux tels que l’ozone, les métaux lourds, les pesticides et les xénobiotiques et inhibe la formation de divers nitrosamines cancérigènes.

Dans les carences en vitamine C, on a trouvé une élévation des taux plasmatiques d’histamine. On suppose que l’acide ascorbique intervient dans la dégradation et l’élimination de l’histamine.

Comme la vitamine C améliore la résorption du fer, elle protège contre les anémies par carence en fer.

La vitamine C soutient le système immunitaire. Dans le cadre de la défense immunitaire, on a mis en évidence un accroissement de la motilité des leucocytes par la vitamine C. On dispose d’indices signalant que la vitamine C, administrée à des doses thérapeutiques au stade précoce de maladies dues au refroidissement, atténue la gravité des symptômes.

Pharmacocinétique

Chaque capsule de Burgerstein Vitamin C retard contient des pellets à partir desquels la vitamine C est libérée lentement, ce qui assure des taux sanguins constamment élevés sur 8 à 24 heures, sans pour cela jouer un rôle au plan clinique.

Absorption

L’acide ascorbique est absorbé essentiellement dans les sections supérieures de l’intestin grêle par un transport actif dépendant de Na+. A des concentrations plus élevées, l’absorption se fait par diffusion passive. En administration orale, jusqu’à 180 mg, 70–90% sont absorbés et pour la prise de 1–12 g, le taux d’absorption se réduit d’environ 50% à 15%, alors que les quantités en chiffres absolus s’accroissent de façon continue.

Distribution

L’acide ascorbique est distribué partout dans tous les tissus de l’organisme, mais la concentration dans les leucocytes et les thrombocytes est plus élevée que dans les érythrocytes et le plasma. L’acide ascorbique est lié à 24% aux protéines du plasma. Les concentrations sériques sont normalement de l’ordre de 10 mg/l (60 µmol/l), des concentrations inférieures à 6 mg/l (35 µmol/l) signifient que l’apport n’est pas toujours suffisant et celles inférieures à 4 mg/l (20 µmol/l) traduisent un apport insuffisant. Un scorbut manifesté sur le plan clinique s’accompagne de concentrations sériques inférieures à 2 mg/l (10 µmol/l).

Métabolisme

L’acide ascorbique est métabolisé partiellement en acide oxalique en passant par l’acide déhydroascorbique. En cas d’apports excédentaires, l’acide ascorbique est éliminé principalement dans l’urine et les fèces sous forme inchangée. L’acide ascorbique-2-sulfate est un métabolite qui se retrouve également dans l’urine.

Elimination

Les réserves corporelles physiologiques de la vitamine C sont de l’ordre de 1500 mg. La demi-vie d’élimination de l’acide ascorbique dépend du mode d’application, de la quantité fournie et de la rapidité d’absorption.

Pour un apport inférieur à 1–3 g par jour de vitamine C, l’élimination se fait essentiellement par les reins. Des doses supérieures à 3 g sont en grande partie éliminées par les fèces sous forme inchangée.

Données précliniques

Des essais subchroniques et chroniques chez les rats n’ont révélé aucun indice d’effets liés à la substance.

Dans des études à long terme chez les souris, aucun indice de potentiel tumoral n’a été observé.

Des contrôles faits sur des cultures de cellules dans des essais chez l’animal n’ont montré aucune action tératogène aux doses thérapeutiques.

Des études sur deux espèces d’animaux à qui on a administré tous les jours des doses de 150, 200, 500 et 1000 mg/kg n’ont révélé aucun effet toxique sur le foetus.

Remarques particulières

Influence sur les méthodes de diagnostic

Chez les diabétiques, la vitamine C peut perturber la recherche de glucosurie sans agir sur la glycémie. Il est donc recommandé d’arrêter les apports de vitamine C durant quelques jours avant la recherche de sucre dans l’urine.

La vitamine C peut conduire à des faux résultats négatifs lors d’analyses d’échantillons de selles à la recherche de sang occulte.

Stabilité

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l’emballage.

Remarques concernant le stockage

Conserver dans le récipient bien fermé, au sec, hors de portée des enfants, à température ambiante (15–25 °C).

Numéro d’autorisation

44259 (Swissmedic).

Titulaire de l’autorisation

Antistress SA, Société pour la protection de la santé, 8640 Rapperswil-Jona.

Mise à jour de l’information

Novembre 2006.